J'ai déjà un compte

Accédez à toutes vos informations et tous vos services sur votre espace personnalisé.

Je n’ai pas encore de compte

Vous n’utilisez pas encore notre outil? Contactez-nous, nous vous aiderons dans vos démarches.

MAS Seeds Côte d'Ivoire

Création d'une filiale en Côte d'Ivoire

By A.LEMEUNIER@MAISADOUR.COM - Activé 07.02.2020

MAS Seeds poursuit son  développement à l’international avec la  création d’une filiale en Côte d’Ivoire

COMMUNIQUÉ DE PRESSE:

Haut Mauco, le 6 février 2020. MAS Seeds, filiale de la coopérative Maïsadour, annonce l’ouverture d’une nouvelle filiale à proximité de la capitale ivoirienne. L’entité regroupe un pôle R&D et une unité commerciale chargés de tester et développer une gamme de maïs tropical adaptée aux spécificités climatiques et agricoles du territoire. Il s’agit de la 14ème filiale pour le semencier qui réalise déjà 85 % de son chiffre d’affaires à l’international.

 

Améliorer les pratiques agricoles et valoriser durablement les productions

Au cœur de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), la Côte d’Ivoire est un territoire stratégique aux forts enjeux agricoles et alimentaires. Installé au sud du pays, à Ahouati, MAS Seeds souhaite fournir aux agriculteurs des solutions innovantes et les aider à valoriser durablement leurs productions et leurs terres.  « Le maïs est, après le riz, la céréale la plus cultivée en Côte d’Ivoire », explique Jacques Groison, Directeur général de MAS Seeds. « Environ 600.000 tonnes sont produites chaque année par de petites exploitations familiales à des fins principalement vivrières », détaille le dirigeant. « Notre ambition est d’aider les agriculteurs à améliorer leur récolte qui ne servira plus seulement à nourrir la famille, mais apportera aussi un revenu complémentaire », explique le dirigeant.

De la recherche à la création de filières spécifiques

Au-delà de la création variétale, MAS Seeds souhaite inciter les distributeurs à créer de véritables filières de production et à les organiser par contractualisation. « Notre savoir-faire coopératif doit permettre d’apporter aux opérateurs des modèles d’organisation productifs et bénéfiques pour tous », explique Denis Villenave, Directeur des Nouveaux Marchés. MAS Seeds poursuit ainsi ses investissements dans la création variétale de semences hybrides de maïs tropical non OGM après le récent rachat d’un programme de recherche au Mexique. Ce fond génétique, en complément de la promotion de meilleures pratiques agronomiques, permet de s’adapter aux différentes situations agro-climatiques d’un marché en forte croissance.

 

L’international au cœur de la stratégie de développement de MAS Seeds

Présente dans 50 pays, s’appuyant sur 14 filiales à l’étranger où travaillent 50 % de ses effectifs, MAS Seeds s’inscrit depuis toujours sur un marché mondialisé. « En tant que semencier, nous avons besoin d’exister à l’échelle européenne et au-delà », précise Jacques Groison. Cette présence dans toute l’Europe aujourd’hui, en Asie, en Amériques et désormais en Afrique doit permettre à l’entreprise, qui investit chaque année 15 % de son CA dans la R&D, de conquérir de nouveaux marchés et de faire progresser ses innovations. MAS Seeds ambitionne de tripler son chiffre d’affaires à l’horizon 2026 pour atteindre 500 millions d’euros.

MAS Seeds Côte d'Ivoire

A propos de MAS Seeds

MAS Seeds est la marque et filiale du Groupe Coopératif MAÏSADOUR. Avec 70 ans d’expériences dans le marché des semences, MAS Seeds est structurée autour de 3 métiers : la création de variétés pour les grandes cultures (maïs, tournesol et colza), la production de semences hybrides, et la mise sur le marché. Parmi les leaders en production de semences hybrides en Europe, MAS Seeds a une capacité de production de 25 000 ha, dont 2/3 dans le Sud-Ouest de la France, et une capacité industrielle de 2,5 millions de sacs de semences (maïs, tournesol, colza d’hiver, luzerne, sorgho, céréales et mélanges fourragers). MAS Seeds possède 14 filiales à l’international et réalise 85 % de son chiffre d’affaires hors de France, dans près de 50 pays.

Site web: masseeds.fr

À lire aussi